Surveillance de la persistance virale chez les guéris d'ébola in Guineé

Selon les recherches menées par les Instituts nationaux de la santé des ÉtatsUnis (National Institutes of Health [NIH]), les guéris de la maladie à virus Ébola (MVE) peuvent conserver le virus dans certains fluides corporels (notamment le sperme, le lait maternel, le liquide céphalorachidien) jusqu’à 32 mois après des résultats négatifs au test Ébola. i Des chercheurs du Libéria ont présenté ces conclusions lors d’une réunion régionale organisée par le projet Advancing Partners & Communities (APC) financé par l’USAID, en décembre 2016, démontrant de ce fait l’intérêt d’une surveillance continue des guéris d’Ébola et la nécessité d’un test régulier de la persistance virale dans le sperme des guéris de sexe masculin.